top of page
  • Photo du rédacteurMarjorie Béchard

Londres en janvier

Pour la première fois, j'ai décidé de partir quelques jours en janvier non pas vers une contrée ensoleillée mais pour... Londres! J'ai depuis mon enfance une attirance naturelle vers le Royaume-Uni... les livres d'Agatha Christie, Jane Austen et Virginia Woolf lus plus jeune doivent y être pour quelques choses - et sans être très friande de télévision, de grandes séries télévisées britanniques telles que Downton Abbey et The Crown m'ont beaucoup plu. Je me suis donc sauvée à l'occasion du Nouvel An (rappelons la vague de froid sévissant à cette période à Montréal!) vers cet endroit tout de même beaucoup plus vert et moins frisquet. Ces quelques jours de répit ne seraient certes pas reposants comme des vacances au soleil, mais oh combien plus enrichissants! Aussi, il s'agissait de la basse saison... donc j'ai pu bénéficier de tarifs intéressants au niveau de l'hébergement et de certaines activités.



Se perdre à Londres: entre verdure et architecture


Vous aurez remarqué que mon activité favorite lors de la visite d'une ville est de la visiter... sans plan précis. Les plus grands attraits de Londres résident, selon moi, dans son ambiance dynamique et multiculturelle ainsi que dans son architecture, où modernité et histoire se côtoient de façon fort harmonieuse.


Regent's Canal s'est avéré mon endroit favori à Londres pour une balade. On peut y marcher plusieurs kilomètres en observant des péniches et de l'art de rue. Sur les abords du canal, on y rencontre de l'architecture très classique jusqu'à des structures modernes et originales, en passant par de l'art déco. En cours de route, un arrêt pour le lunch au marché Camden Lock est un incontournable pour ses nombreux food trucks et comptoirs vous permettant de goûter du classique fish & chips à la cuisine de tous les coins du monde.



Quelques idées pour d'autres belles promenades:


- Le long de la rive nord de la Tamise, du Tower Bridge à la Grande Roue;

- Le quartier Spitalfieds;

- Le quartier Notting Hill pour son architecture colorée (particulièrement lors du marché les samedis);

- Columbia Road (pour le marché aux fleurs qui s'y tient tous les dimanches); et

- Tous les parcs de la Ville (je ne vous les énumérerai pas ici... mais j'en ai vu plusieurs et je les ai tous aimés! Les pelouses sont verdoyantes même en janvier, donc les autres saisons, avec feuilles et fleurs en boni, doivent être superbes.


Quelques musées et visites intéressants


Les amateurs d'art seront ravis d'apprendre que la plupart des musées sont gratuits à Londres. J'ai beaucoup apprécié la National Gallery (musée d'art plutôt classique, j'ai été touchée particulièrement touchée par les oeuvres de Monet, Van Gogh et Cézanne) et la National Portrait Gallery, juste à côté. J'ai visité le Victoria & Albert Museum (leur collection sur la mode et les bijoux m'a impressionnée - pour les amateurs je dois dire qu'il s'agit d'une des très belles collections qu'il m'a été donné de voir). J'ai eu un gros coup de coeur pour le Tate Modern (musée d'art contemporain) dont l'architecture est spectaculaire (conversion d'un ancien bâtiment industriel en musée). Pour les amateurs d'art contemporain (j'en suis!), si vous passez dans le quartier Whitechapel, faites un détour par la Whitechapel Gallery. Aussi, le Barbican Center est très intéressant et propose quelques expositions temporaires (certaines gratuites et d'autres payantes) - c'est un centre multidisciplinaire et vous y trouverez un cinéma, des salles de spectacles... À cette occasion, vous pourrez également vous reposer et vous réchauffer un peu dans la grande serre remplie de plantes tropicales.


Je ne suis pas la plus grande adepte des visites de monuments très touristiques, car j'y trouve parfois les foules étouffantes. Je tenais toutefois à visiter l'abbaye de Westminster. Je n'ai absolument pas été déçue. Oui, il y a beaucoup de monde, mais le lieu est tellement chargé d'histoire qu'on peut presque la ressentir; et la visite avec l'audioguide nous permet d'apprendre sur l'histoire du lieu et les grands événements historiques qui s'y sont déroulés. J'ai également visité la basilique St-Paul mais malgré la beauté des lieux, je n'y ai pas trouvé autant de plaisir qu'à Westminster.


Pour une vue en hauteur, la plupart des visiteurs, lors d'une première fois à Londres, vont dans la fameuse grande roue... que je n'ai pas essayé. Toutefois, sur réservation et pour un coût similaire, vous pouvez visiter The Shard et donc monter dans le plus haut immeuble (très récent) de Londres. J'y suis allée le premier janvier... Vous prenez l'ascenseur et vous pouvez rester là-haut aussi longtemps que vous le souhaitez. Le verre de champagne était inclus dans le prix de mon billet (bienvenu pour célébrer le premier jour de l'année 2018!). La vue à 360 degrés sur la ville et le coucher de soleil était franchement spectaculaire. Pour une vue gratuite, allez plutôt au Walkie Talkie (moins haut toutefois que The Shard). Vous devez réservez vos billets à l'avance sur le web, mais cela vous donne accès à l'un des derniers étages, très bien aménagé avec des plantes, espaces dégagés, bars et restaurants. J'y suis allée le dernier jour de mon voyage. La vue est moins spectaculaire mais... c'est gratuit et vous aurez une heure pour profiter de l'endroit. Ci-bas, différentes vues du haut de The Shard... on peut observer le Walkie Talkie en plein centre.



En soirée, rien de mieux à Londres qu'aller au théâtre ou assister à un music hall - les londoniens en sont très friands et la qualité des productions est reconnue mondialement. Côté théâtre, j'ai assisté à la pièce Witness for the Prosecution d'Agatha Christie (au County Hall, la pièce ne se déroule pas dans un théâtre classique comme vous pouvez le constater ci-contre!). La pièce est toujours à l'affiche présentement (et le propos encore d'actualité malgré les années qui se sont écoulées depuis sont écriture), je vous la recommande fortement. Côté music hall, j'ai apprécié l'une des dernières représentations d'An American in Paris au Dominion Theater. Vraiment très bien malgré quelques longueurs, mais ce n'est plus à l'affiche pour l'instant malheureusement.


À l'extérieur de Londres


Une autre chose que je tenais absolument à voir lors de mon passage en Angleterre était la campagne anglaise. Ne disposant que d'un temps limité et ne souhaitant pas louer une voiture seule avec la conduite du côté inverse (!), j'ai déniché sur le web une compagnie locale offrant des tours guidés en petits groupes (nous étions 7). Je me suis rendue en train au point de rencontre dans un village en périphérie de Londres, dans la région des Cotswolds, afin de rejoindre Lucy, la guide et copropriétaire de Cotswolds Guide Tours (https://www.cotswoldsguidedtours.co.uk).


Même en janvier, la campagne anglaise est magnifique et exactement comme on la voit dans les romans et les films, avec une ambiance calme et paisible un peu surannée (peut-être même un peu glauque par moment), où le temps s'est arrêté. Nous avons fait des arrêts dans plusieurs villages inaccessibles en transport en commun. Nous avions à chaque fois suffisamment de temps libre pour visiter à notre rythme et Lucy nous donnait des informations sur la région et discutait avec nous entre les différents villages. Vraiment intéressant et je vous recommande le tour si vous êtes dans la région pour une durée limitée. Toutefois, si le temps vous le permet, louez une voiture et passez quelques jours dans la région, vous ne le regretterez pas.



Le lendemain de ma visite dans les Cotswolds, j'ai pris le train à nouveau, cette fois pour me rendre à Windsor visiter le fameux château, incontournable pour les férus d'histoire. L'intérêt d'y aller en hiver réside dans le fait qu'il est possible de visiter beaucoup plus de sections du château qu'en été (soit les State Apartments, St-George's Chapel et les Semi-State Rooms). J'ai vraiment adoré cette visite et l'audioguide est un complément essentiel pour en apprendre plus sur les secrets du château. L'immensité du domaine m'a surprise. La petite ville de Windsor est jolie mais très touristique - une petite balade y est agréable mais je suis retournée à Londres assez rapidement après ma visite du château (à peine plus de 30 minutes en train).


La gastronomie londonienne - des traditions à l'innovation


L'époque où les anglais avaient mauvaise réputation côté nourriture est bel et bien révolue. La ville a beaucoup à offrir pour les foodies, que ce soit pour le thé à l'anglaise, la bouffe de rue variée ou les restaurants gastronomique.


Je me suis gâtée en prenant le thé à l'anglaise dans deux endroits réputés à l'ambiance totalement opposée, soit Sketch London (sketch.london), au design et à l'ambiance complètement déjantée ainsi qu'au salon de thé du Ritz (https://www.theritzlondon.com/dine-with-us/afternoon-tea/), classique parmi les classiques. Les réservations sont impératives dans les deux cas. Oui, c'est un peu cher, mais je crois que l'expérience vaut amplement l'investissement. Aux deux endroits, de petits orchestres se produisaient lors de mon passage. Sketch s'est pour moi particulièrement démarqué. La nourriture était abondante et d'une qualité exceptionnelle (caviar en amuse bouche, nombreux sandwichs originaux, même chose pour les pâtisseries et les scones). Le thé est offert à volonté (donc vous pouvez en goûter plusieurs sur le menu) et le tout était accompagné d'un verre de champagne. Les serveurs et serveuses ont des tenues originales et offrent un service sympathique et hors du commun. L'endroit est vaste, sur plusieurs étages et chaque salle offre une ambiance différente, que ce soit pour le service du thé, prendre un verre ou goûter un souper gastronomique. Il faut absolument visiter les salles de bain qui semblent sortir tout droit d'un film de science fiction. Il y a des touristes, mais également des londoniens qui passent y fêter un événement spécial (jolie sortie de filles pour un anniversaire!).



Quelques autres adresses coup de coeur en vrac:


- Le Borough Market, un marché où vous trouverez fruits, légumes, fromages, charcuteries, pâtisseries, mais aussi de nombreux kiosques de bouffe de rue. Les effluves de tous les plats qui y sont cuisinés vous ouvriront l'appétit, c'est garanti;


- Ottolenghi (quartier Spitalfields https://ottolenghi.co.uk/spitalfields) - pour les disciples de ce grand chef qui a publié de nombreux livres de cuisine (végétarienne, israélienne, desserts, ...) - il s'agit d'un arrêt quasi obligé. On y déguste de petits plats (les côtelettes d'agneau étaient mémorables, choix de salades originales en entrée) et il faut se garder de la place pour les desserts (meilleur gâteau aux carottes qu'il m'a été donné de goûter dans ma vie!). Ambiance chaleureuse et dynamique, cocktails originaux, idéal pour manger seul puisqu'on peut s'asseoir au bar et discuter un peu avec le personnel;


- Wright Brothers Spitalfields (https://thewrightbrothers.co.uk/restaurant/spitalfields/) pour la beauté de l'endroit et surtout pour les fruits de mer (les huîtres étaient délicieuses);


- Londres regorge de bons cafés, mais comme je logeais dans le quartier Whitechapel, j'ai fréquenté près de mon hôtel le Grounded Coffee Company (le café et les petits-déjeuners sont très bons et une partie du personnel, dont le gérant, sont montréalais... si vous passez par là, passez les saluer, ils sont sympathiques et m'ont donné de bonnes suggestions d'endroits à visiter!) et le Exmouth Coffee Company (café exceptionnel et décoration originale - mur tapissé de "post-it" colorés ornés des petits mots et dessins des clients!).


Quelques aspects pratiques


J'ai trouvé la ville magnifique, vraiment propre et très sécuritaire (oui je sais, des attentats ont eu lieu dans les dernières années... mais cela pourrait arriver n'importe où).


J'ai pris le transport en commun pratiquement tous les jours (le système de métro, nommé "tube" ou "underground" est particulièrement efficace). Vous n'avez qu'à acheter une carte "Oyster" à votre arrivée à l'aéroport ou dans une station de métro. Vous mettez un montant sur la carte pour commencer et c'est parti! Les tarifs varient en fonction de l'heure et des secteurs parcourus. De l'aéroport Heathrow, il est facile de prendre le métro pour se rendre à peu près partout en ville (je vous recommande fortement d'utiliser le métro puisque les fameux taxis londoniens ("black cab") coûtent cher - il faut l'essayer une fois pour le plaisir - mais je l'ai plutôt utilisé un soir, pour une distance plus courte, en rentrant d'un spectacle). Aussi, vous devez essayer les autobus à impériale (les fameux autobus rouges emblématiques!) - moins chers que le métro (vous y utiliserez votre Oyster Card à nouveau) - mais nettement moins efficace car vous vous retrouverez au coeur de la circulation londonienne. Vous n'y croiserez pas que des touristes... Au contraire, comme il s'agit du moyen de se déplacer le moins cher, c'est là que vous verrez le plus de londoniens. Le service Uber est efficace (je l'ai utilisé lors de mon retour à l'aéroport en raison d'une panne majeure dans le métro). Finalement, pour ce qui est du train pour aller à l'extérieur de Londres, je l'ai trouvé cher et j'ai dû subir plusieurs retards...


Côté hébergement, vous trouverez de tout à Londres, de l'auberge de jeunesse aux établissements hôteliers de grand luxe. Personnellement, j'ai choisi le QBic Hotel (http://qbichotels.com). Un autre établissement se trouve à Amsterdam. Le design est moderne, très original et épuré. Les prix sont raisonnables pour Londres (il y a possibilité d'avoir une chambre sans fenêtre, ce qui peut faire réduire votre facture encore plus). Au rez-de-chaussée, on retrouve un restaurant - salon - bar qui fait quelque peu auberge de jeunesse (de luxe). Les prix du restaurant sont raisonnables et il vaut la peine de réserver sa place pour le petit-déjeuner qui est très généreux (réduction si on réserve la veille à la réception). Les lits sont très confortables et j'ai dormi au calme tous les jours. Aussi, si vous décidez de sauter une journée pour le ménage de la chambre, vous bénéficierez d'une consommation gratuite au bar!


Petit truc pour les visites de monuments historiques - achetez toujours vos billets à l'avance sur les sites officiels sur le web. Vous passerez moins de temps dans la file d'attente et bien souvent, une réduction vous sera offerte.


Mes bémols


Bien franchement... j'en ai fort peu! Londres était encore plus belle et intéressante que ce à quoi je m'attendais et j'ai trouvé les londoniens d'une politesse et d'une gentillesse remarquable. La seule chose est le coût... plutôt dispendieux, surtout avec le taux de change qui n'est pas avantageux du tout! Mais somme toute et en guise de comparaison, j'ai trouvé que San Francisco, visitée récemment, coûtait au final plus cher que Londres!


Si vous voyagez à Londres en hiver, habillez-vous chaudement. En raison de l'humidité, la température ressentie est souvent plus froide et plus venteuse que ce qui apparaît sur le bulletin météo du jour (mais c'est tout de même nettement moins froid que Montréal!). Sur huit jours, j'ai seulement eux deux jours de pluie véritable, sinon je dois dire qu'il a fait plutôt beau et que j'ai bien profité de mon séjour!


J'ai pu assister au feux d'artifice du Jour de l'An - si vous souhaitez le faire, surveillez le site web de la mairie de Londres quelques mois à l'avance car vous devez réserver vos billets (pour un coût symbolique). J'ai reçu mon billet par la poste quelques jours avant mon départ. J'y suis allée mais je ne crois pas que ce soit l'activité idéale pour une personne seule... peut-être était-ce le retard important de mon vol du jour même combiné avec le décalage horaire et le froid, mais je ne peux pas dire que j'ai trouvé que l'attente de deux heures valait la peine pour un feu d'artifice de 15 minutes. Aussi, il faut s'armer de patience car l'entrée sur le site est longue et fastidieuse. En groupe par contre, je crois que cela peut vraiment être un bon départ pour la nouvelle année!


J'ai payé pour effectuer une visite de Kensington Palace (comportant une exposition de certains vêtements de lady Di). Si vous avez visité le château de Windsor au préalable, je crois que vous serez déçu car c'est beaucoup moins impressionnant. L'exposition quant à elle est intéressante, mais plutôt brève. Au final, je ne crois donc pas que le tout vaille les 19 livres sterling payés. Toutefois, les jardins du palais sont magnifiques (accès gratuit). Le pavillon de l'Orangerie permet d'aller prendre le thé au milieu des jardins, mais c'est présentement fermé pour des travaux de restauration.



Je retournerai certainement à Londres puisqu'en quelques jours, j'ai vu et fait beaucoup de choses mais il me reste encore beaucoup à voir et à faire, sans compter que j'adorerais passer plus de temps dans les parcs. C'est aussi l'endroit idéal pour une longue escale avant de prendre un vol pour une destination plus à l'est en Europe ou en Asie.


74 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page