top of page
  • Photo du rédacteurMarjorie Béchard

Rome, grandiose et effervescente

J'arrive d'un voyage en Italie... j'en suis revenue enchantée par ses habitants, sa gastronomie, sa viticulture, son architecture, ses petites rues cachées. En moi-même, je nommais mon voyage "mon survol gourmand de l'Italie" en visitant, en boucle au départ de Rome, Florence, Bologne et Venise... chacune de ces villes mérite qu'on s'y attarde, ce pourquoi j'écrirai des billets sur chacune d'entre elles. Selon moi, on ne peut visiter toute l'Italie en un seul voyage pour l'apprécier dans toutes ses subtilités. Il est préférable, en Italie, de prendre son temps. J'ai déjà hâte d'y retourner pour m'attarder sur le nord, sur le sud (Naples, côte amalfitaine, Sicile...) ou peut-être retourner en Toscane!


Au premier contact, Rome est un peu déroutante. Je ne sais pourquoi, mais je crois que je ne m'attendais simplement pas à une ville aussi grande, grouillante, intense. La circulation y est assez dense et il n'est pas toujours aisé de traverser les rues! En même temps... pour une voyageuse seule, je dois dire que les romains se montrent tout à fait charmants et aimables avec les dames. Il ne faut pas s'en offusquer mais au contraire l'apprécier, c'est dans leur nature. L'accueil a été très chaleureux un peu partout et je n'ai eu aucun commentaire désobligeant sur le fait que j'étais seule, contrairement à certains autres endroits... mais ceci est une autre histoire! La ville est scindée en deux par le fleuve Tibre. Pour s'y retrouver facilement, on y trouve d'un côté le Vatican et de l'autre côté, la majorité des autres attraits de la ville ainsi que la gare centrale Termini.


Après m'être habituée (très rapidement je dois dire!) au brouhaha environnant et à l'attitude des italiens, j'ai pu mieux apprécier ce que la ville a à offrir. J'ai marché énormément dès le premier jour pour voir des classiques tels que la Piazza Navona, les escaliers espagnols ou la fontaine de Trevi. Il y a des beaucoup de monde mais... il y a toujours moyen de s'échapper dans les rues environnantes et de tomber dans des endroits fort moins fréquentés. C'est là qu'on peut apprécier le plus l'architecture et la vie quotidienne des romains qui suspendent leurs vêtements sur une corde au-dessus d'une ruelle ou encore prennent un verre debout, dehors, devant leur bar favori... car bien sûr, les italiens ont leur propre version du 5 à 7, l'"aperitivo", se déroulant plutôt de 6 à 8... et plus. L'alcool est toujours accompagné de nourriture (que ce soit des croustilles, olives, petit buffet froid, charcuteries... bien souvent gratuit à l'achat de sa consommation). Ai-je besoin de mentionner que j'adore ce concept?



Une visite guidée sur le thème de la gastronomie


J'avais réservé avant mon départ un "food tour" avec la compagnie Eating Italy et j'ai adoré mon expérience. C'est une merveilleuse façon de découvrir une ville, que j'utilise le plus souvent possible. Le groupe était petit (une dizaine de personnes). La visite à pied se déroulait en soirée dans le quartier Testaccio (dans lequel je ne me serais pas nécessairement attardée par moi-même). Nous nous sommes attablés dans une cave très ancienne d'un bar pour donner le ton à la soirée avec... un aperol spritz, bien sûr (classique italien, composé de Prosecco, Aperol et eau gazeuse, souvent garni d'une tranche d'orange et/ou d'une olive, j'adore!). Nous avons ensuite bougé vers un autre établissement pour déguster des fritti (légumes, boules de riz, etc, en friture) accompagnés de Prosecco. S'ensuivirent un petit comptoir servant charcuteries, fromages et vins (Masto Testaccio, je recommande fortement pour prendre l'apéro!); un restaurant magnifique pour déguster des pâtes et des plats de viandes, puis la finale, classique des classiques, gelato dans un petit endroit ne payant pas de mine mais oh combien délicieux. À ce jour, je n'ai que de bonnes expériences dans ce type de visite, il faut simplement bien choisir la compagnie avec laquelle on la fait pour s'assurer que les endroits visités soient typiques et encouragent l'économie locale. En général (et le vin aidant un peu), cela permet de rencontrer des gens et de discuter de tout et de rien avec eux.


Diverses visites, balades et musées


D'emblée, il est impossible de tout voir et tout faire à Rome en quelques jours (en l'occurence quatre pour ma part)... l'avantage est qu'il y a de tout pour tous les goûts et que vous n'aurez d'autre choix que d'y retourner un jour (ce qui ne devrait pas manquer d'arriver si vous lancez une pièce le dos tourné dans la fontaine de Trevi)!


La beauté de Rome est qu'elle est littéralement un musée à ciel ouvert. Au détour d'une rue, bien souvent on ne s'y attend pas et des ruines ou une jolie fontaine nous apparaissent. D'ailleurs... amenez votre propre bouteille d'eau, vous pourrez la remplir d'eau fraîche dans les différentes fontaines à votre disposition plutôt que de passer votre temps à acheter des bouteilles d'eau - économique et écologique! Toutes les villes devraient être comme cela.


Il est probablement incontournable de visiter la basilique St-Pierre au Vatican (gratuit). J'y suis allée en fin de journée et je n'ai subi aucune attente. Magnifique, on peut notamment y admirer La Pietà de Michel-Ange. Par ailleurs, à Rome (et ailleurs en Italie), entrez dans les églises. Elles sont en soi des oeuvres d'art et permettent de vous reposer quelques instants. Mesdames, ayez toujours un grand foulard avec vous afin de vous couvrir les épaules pour entrer dans les églises... sinon on risque de vous refuser l'entrée. J'ai aussi particulièrement apprécié les églises Sant'Ignazio di Loyola (à proximité de la gare Termini) et Sant'Agnese in Agone sur la Piazza Navona (où j'ai entendu, par hasard, la répétition d'un concert de musique classique).


J'ai adoré les abords du colisée, du forum et de tous les vestiges romains (bien souvent, on peut très bien les observer sans nécessairement débourser pour en faire une visite complète). J'ai fait une visite du colisée avec un audioguide, mais je ne peux pas dire que j'ai apprécié... peut-être était-ce simplement la chaleur ou la foule. Il vaut également la peine de visiter les musées du Vatican et la chapelle Sistine, tant qu'à être à Rome, c'est un classique. J'ai effectué la visite sans guide, mais si c'était à refaire j'en prendrais un car c'est assez vaste et parfois on s'y perd un peu au milieu de toutes ces splendeurs. J'ai un coup de coeur pour l'une des salles des musées du Vatican, où étaient peintes des cartes géographiques de toutes les régions de l'Italie - magnifique. Réservez impérativement vos visites à l'avance sur le web pour ne pas vous retrouver à faire la queue pendant des heures en plein soleil (moins cher sur les sites officiels). Je suis toujours très surprise que la plupart des gens ne le fassent pas - c'est pourtant si simple et c'est une économie substantielle de temps par la suite.


J'ai aussi bénéficié d'une visite guidée privée des quartiers Trieste et Monti, moins touristiques mais d'autant plus intéressants! J'ai utilisé pour la première fois l'application "With Locals" et ça fonctionne très bien! Pour un prix raisonnable, j'ai passé un bon moment avec Valentina, une historienne de l'art. Sur l'application, vous pouvez réserver une visite avec un guide local selon vos intérêts et ce, dans plusieurs grandes villes à travers le monde. Valentina parlait même bien français (habituellement je fais presque toutes mes visites en anglais). Je recommande de passer du temps dans le quartier Monti en soirée - il y a plusieurs bars, restaurants et boutiques locales - c'est le quartier hip de Rome! Quant au quartier Trieste, il nous permet de découvrir une architecture complètement différente du reste de Rome, très étonnant.


Une autre balade intéressante est dans le quartier Trastevere, à la fois très touristique et très typique. Je privilégierais d'y aller en soirée (j'y suis également allée le jour, ce qui était bien, mais pas autant qu'en soirée). C'est très animé et le choix d'établissements pour y savourer un verre ou un repas est très diversifié, du très typique au plus touristique. En passant, les italiens mangent tard. N'allez pas au restaurant à 18h ou 19h, il n'y aura presque personne (ou que des touristes...). Je n'y allais jamais avant 20h30-21h, sauf cas de faim extrême!


Hébergement


Les choix d'hébergement à Rome sont variés et on s'y perd un peu! Pour le premier segment de mon voyage, j'étais dans un bed & breakfast à 15 minutes de marche du Vatican. J'ai apprécié l'endroit, c'était propre, plutôt joli et typique mais... je privilégierais personnellement un endroit de l'autre côté du fleuve, question d'être à proximité des autres grands attraits de Rome. Pour le dernier segment de mon voyage, j'étais à proximité de la Piazza Navona, au Navona Queen B&B Roma - absolument charmant. Les chambres sont confortables et on s'y sent vraiment à Rome (cour intérieure avec des statues de style Renaissance, ascenseur ancien typique pour se rendre au B&B - nous sommes loin des grandes chaînes impersonnelles). La propriétaire de l'établissement familial est vraiment gentille et serviable. Une terrasse sur le toit avec une vue splendide a eu raison de moi - lors de ma dernière soirée à Rome, j'y suis restée pour l'heure de l'aperitivo à y boire un verre de vin et prendre quelques clichés avant d'aller marcher dans le quartier Trastevere et de terminer mon voyage par un souper non loin de l'hôtel.


Gastronomie (bis)


Tenons-nous le pour dit... on mange très bien à Rome et en Italie de façon générale. À Rome, il faut absolument goûter à la pizza bianca, aux pâtes caccio & pepe (fromage pecorino romano et poivre) et carbonara (je ne me suis jamais lassée d'en manger!), à la mozzarella di buffala accompagnée de tomates ou encore de charcuteries maison. Sublime. J'ai testé un seul vrai restaurant touristique (c'est-à-dire, avec un employé du restaurant posté devant pour vous vendre son menu), par pure curiosité... et même là, c'était honnêtement plutôt bon, mais ça été meilleur partout ailleurs. Aussi, ça semble évident, mais évitez toujours les restaurants offrant un "menu touristique"... Je n'ai pas noté les noms de tous les restaurants où je me suis arrêtée à Rome, je marchais et j'essayais au hasard. J'ai toutefois un gros coup de coeur pour le restaurant Roscioli (https://www.salumeriaroscioli.com) - plusieurs italiens le recommandent, c'est bon signe. Si vous y allez seul, réservez au bar (les restaurants où l'on peut manger au bar sont rares en Italie contrairement à l'Amérique du nord). J'ai mangé les meilleures pâtes carbonara de ma vie... mes voisins au bar ont pris des poissons, pâtes, burrata fraîche, tout avait l'air délicieux. En plus, c'est un bar à vin, donc recommandations selon vos goûts et non simplement du vin maison (qui est par ailleurs, en général très bon dans les petites trattorias). D'autre part, visiter les marchés et boutiques d'alimentation est toujours un plus sur un itinéraire, pourquoi ne pas s'y attarder à Rome?


Quelques idées supplémentaires...


- Faire une balade sur les berges du Tibre, en pleine revitalisation. On y trouve de nombreux et fort jolis ponts pour le traverser. Étonnamment, il n'y a pas autant de gens que dans les rues - avis aux coureurs, c'est parfait pour une course matinale! En soirée, des segments sur la rive sont occupés par de petits comptoirs de restaurants, bars, jeux, boutiques, etc. sous des tentes. Très agréable et il y a de l'ambiance (lors de mon passage, c'était le début de la Coupe du monde de soccer, donc vous pouvez vous imaginer un peu);


- Aller au musée - ceux-ci sont nombreux et variés (des dizaines, vous n'avez qu'à chercher un peu et choisir selon vos intérêts). Lors de ma prochaine visite, j'irai certainement au musée d'art contemporain et au musée Villa Borghese (les places sont très limitées, j'ai tenté de réserver plus d'une semaine à l'avance et c'était déjà complet, donc soyez prévoyants);


- Prendre une pause de l'agitation de la ville au parc Villa Borghese; et


- Encore et encore, partir à la recherche des fontaines, des églises cachées, des petites places, se perdre dans les rues de Rome et pourquoi pas... s'arrêter en chemin pour un gelato ou un aperol spritz!


Mes bémols


J'ai été très étonnée de voir le peu d'entretien des parcs... Le parc Villa Borghese, pourtant l'un des plus importants de Rome, n'est pas très bien entretenu, en comparaison d'autres grands parcs visités dans le monde. De plus, de nombreuses rues le traversent, ce qui fait qu'il peut paradoxalement manquer de tranquillité à certains endroits. Aussi, il y a beaucoup de déchets un peu partout mais... en même temps, je crois que c'est un problème récurrent de plusieurs grandes villes et ça n'enlève pas le charme de la ville. Les touristes y sont parfois pour quelque chose avec leurs déchets... Ce n'est pas pour rien que je recommande d'apporter sa propre bouteille d'eau!


Je vous laisse avec quelques photographies de ma dernière soirée à Rome. Vous comprendrez que je ne voulais plus partir...




129 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page